Annonceurs

Aqualor partenaire de Passion Bassin

MANIFESTATIONS - ÉVÉNEMENTS :


Visites de bassins et jardins autour de Lyon - 22 & 23 juillet 2008

Après l'organisation de la rencontre Lyon de 2005, de nombreux membres étaient demandeurs pour une seconde édition... C'est chose faite maintenant ! Au programme de la seconde journée, excursion au Parc de la Tête d'Or à Lyon (69), visite du jardin botanique et du jardin alpin, visite des serres aux plantes carnivores, de la serre aux victorias, la plaine africaine toute récente, la roseraie et le tour du Lac. Enfin découverte du bassin à Koï de PhilLyon, de son lagunage et de son superbe jardin au style japonais. Une rencontre conviviale toujours sous le signe du soleil et la participation de nouveaux membres de la région et d'ailleurs.

Les Jardins Aquatiques de St Didier

La pépinière de Maillot Bonsaï, parc d'exposition et bassin à Koï

Le parc de la Tête d'Or, le Jardin Botanique de Lyon, la Roseraie internationale

Le bassin à Koï de PhilLyon et son jardin japonais

Les moments de repos de la rencontre

Poursuite de la visite du Jardin Botanique de Lyon, les serres (carnivores et nénuphars tropicaux - victoria) :

   Serre Hollandaise

Nous voici à l'entrée de la Serre Hollandaise abritant une grande collection de plantes carnivores présentées dans des tourbières.

  

Vue de la tourbière centrale et de ses cultivars de Sarracenias. A voir absolument lorsque toutes les variétés sont en fleur.
Dans les tourbières périphériques on retrouve des collection de Népenthès, Dionées, Droseras...

Urne de Népenthès  

Ce n'est pas dans l'urne de l'une de ces Népenthès que l'on a retrouvé une souris... Collection de Sarracenias.

   Collection de Sarracenias

Des variétés incroyable, couleurs, hauteur, largeur, détails des nervures...

   Sarracenia flava maxima

Sarracenia flava maxima l'un des plus imposants cultivars de Sarracenias. Ces variétés supportent de vivre en tourbière extérieure.

Collection de Droseras  

Collection de droséras et encore quelques sarracenias...

   Victoria regia et les boutons floraux

En face de la Serre Hollandaise, nous nous trouvons dans un autre monde... tropical avec la Serre Victoria. Pour l'histoire, il faut remonter en 1887, lorsque les élus lyonnais évoquent la nécessité de se munir d’une serre conçue spécifiquement pour la culture des plantes aquatiques tropicales. Auparavant, aucune structure à Lyon ne permettait cette activité. Ainsi, il était très difficile d’obtenir des échantillons, et encore plus ardu de les conserver dans de bonnes conditions. Décision fut donc prise de créer cette serre circulaire, en forme de rotonde, afin qu’elle puisse recevoir le célèbre Victoria, plante aquatique de la famille des nymphéacées, comme les nénuphars, qui fait l’admiration de tous. En photo Victoria regia et les boutons floraux (floraison nocturne).

Nénuphars tropicaux   Nénuphars tropicaux roses

Achevée en 1888, elle était dotée, à l’époque, d’un bassin central de 7,9m de diamètre chauffé à 30°C, d’un passage circulaire de 1m de large, d’une coupole vitrée, et d’un chauffage à circulation d’eau chaude alimenté par une chaudière à foyer intérieur établie dans la soute à chauffage actuelle du jardin botanique. Grâce à cela, le Victoria fait sa première fleur le 14 juin 1894. 

En 1929, on décide d’agrandir la serre Victoria car les plantes aquatiques tropicales commencent à manquer d’espace. L' élargissement de 2,40 m consiste en l’adjonction d’un bassin annulaire interne, construit autour de l’allée circulaire, ainsi que le rajout de son pendant externe pour les plantes cultivées à l’air libre (Nelumbium, Nymphéa…). Grâce à cela, le Victoria regia, seul dans le centre, est bien mieux mit en valeur, et les nymphéas peuvent se développer sur le pourtour. 

En janvier 1930 le bassin de la serre aquarium est donc vidé, et les nymphéas sont plantés dans le nouveau bassin du pourtour avec un substrat neuf. Le bassin central va alors être réservé pour le seul Victoria. Cet aménagement fait de la serre Victoria, à l’époque, une exclusivité en France.

  

Depuis la serre a été reconstruite, en 1982, pour prendre l’aspect plus " carré " qu’elle a maintenant. Cette serre est chauffée toute l’année. Elle a une température hivernale minimale de 22°C, et atteint les 45°C l’été. Elle abrite une collection de plantes supportant le plein soleil et nécessitant une chaleur et une humidité importante. [source www.jardin-botanique-lyon.com ]

En photo : Sagittaria longirostris et cultivar de Nelumbo ' Alba striata ' présentés dans le bassin annulaire externe recevant le trop plein d'eau de la serre, ce qui permet aux plantes de rester hors-gel l'hiver.


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com